BackClose

Select a Subject

Subject Test French

Question 35 of 37

beginning of content:

Read the following text carefully for comprehension. Select the answer or completion that is best according to the text.

  Alors, que dire des contes qu’invente aujourd’hui la publicité? On dénonce l’artifice et les conventions des messages publicitaires. Mais quand on demande à des enfants de choisir entre divers scénarios ou types d’illustration, il faut bien constater que ce sont justement ces conventions, cet artifice qu’ils préfèrent. Les parents s’inquiètent des images de violence physique ou de complaisance sexuelle qu’on peut voir à la télévision, alors que les enfants, au moins jusqu’à la puberté, y sont en général indifférents. En revanche, ils détestent le journal télévisé. Avec son cortège de guerres, de chômage et de grèves, de drames et de catastrophes, il les met mal à l’aise. La publicité, avec son imagerie du bonheur, les rassure.

  Et quand les moralistes reprochent aux publicitaires de lier cette idée de bonheur à la possession de biens matériels, ils oublient que les contes de fées non plus n’étaient pas désintéressés. Ce n’est pas le problème des enfants. Cela peut être celui des parents, quand ils s’efforcent de leur apprendre à faire le départ entre le réel et l’imaginaire, entre le désir et sa réalisation.

Yes

Select an Answer

Selon l’article, les effets des scènes de violence et de complaisance sexuelle à la télévision sur les jeunes enfants sont en général.

nuisibles

Correct Answer: 
No

graves

Correct Answer: 
No

favorables

Correct Answer: 
No

insignifiants

Correct Answer: 
Yes

The question asks in which way, according to the article, television’s violent scenes and sexual complacency usually affect young children. The article indicates that young children are usually indifferent to them (y sont en général indifferénts). In other words, the effects are usually insignificant (D). The passage does not indicate that the effects are harmful (A), serious (B), or favorable (C)

Question Difficulty: 
medium